629 vues 0 commentaires

WhatsApp universalise l’encodage de ses messages

par le6 avril 2016
 

Facebook a fait le choix de rendre plus efficace le codage de WhatsApp suite au différend confrontant la marque à la pomme au bureau d’investigation. A partir d’aujourd’hui, les communications échangés sur WhatsApp, l’appli de messagerie du plus grand réseau social du monde, seront toutes totalement codées.

Au plus fort de la tension entre la firme de Cupertino et le bureau fédéral d’investigation, le big boss du plus grand réseau social du monde et donc PDG de Facebook ne s’était pas caché de son objectif de défense des données des usagers. Ce mardi, la société passe une étape de plus en dévoilant que les réglages de chiffrage du programme de messagerie WhatsApp ont été fortifiés. à présent les communications ne seront consultés que par l’expéditeur et le récipiendaire. Un choix qui intervient tandis que la discussion se poursuit violemment et mondialement sur le sujet de l’accessibilité des services de police et des juges informatiques.

C’est une vive discussion après la bataille judiciaire entre la firme de Tim Cook et le bureau fédéral d’investigation autour d’un téléphone Apple trop protégé, associé plus particulièrement au carnage de San Bernardino au mois de décembre, qui a suscité un bon nombre de réaction.

Cela fait 24 mois quasiment que WhatsApp conçoit un environnement de chiffrage minutieux avec le support d’applications donnés par Open Whisper Systems, une association leader dans la protection du système d’information. Le chiffrage a été mis en place dès 2014 pour les messages textuels entre deux usagers mais les communications groupés ou ceux accompagnés de la data comme des photographies ou des clips ne disposaient que d’un chiffrage encore incomplet.

A partir d’aujourd’hui, toutes les communications transitant par WhatsApp seront totalement codés, a indiqué Facebook , ce qui veut dire que le service d’interaction sociale ne pourra pas les consulter bien que le juge puisse l’y obliger. Personne, que ce soit des pirates informatiques, des cyber-délinquants, des dictatures, même pas WhatsApp ne sera en mesure d’accéder à ces données.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire