735 vues 0 commentaires

un mort à la sortie d’une salle de jeux parisienne

par le18 septembre 2013
 

Une personne est décédé à la fin d’une baston qui s’est produite au cours de la soirée de vendredi, veille du weekend, à samedi lors de son départ d’une salle de jeux privée dans la capitale. Peu après minuit, une échauffourée a explosé entre le pauvre malheureux, la trentaine, et le présumé coupable, la vingtaine, dans le neuvième arrondissement, pour un soucis d’ordre financier, révèle un informateur bien éclairé de cette affaire.

Les personnages venaient de sortir de la salle de jeux privée parisienne Cadet, implantée à plusieurs centaines de mètres de l’endroit de la rixe. Ils se connaissaient, et se retrouvaient souvent dans cette salle, a ajouté ce même informateur. D’après les premières pistes de cette affaire, le présumé coupable aurait fauché du liquide au pauvre malheureux qui s’en serait aperçu. Tandis que le coupable présumé essayait de quitter le salle de jeux privée, l’autre l’a rejoint à l’extérieur et a essayé de reprendre son pécule. Une querelle violente a alors éclaté et le malade a pris un uppercut mortel, provoquant sa chute par terre.

Son visage a touché brutalement le bord de la route, il s’est évanoui et a fait une hémorragie intra-parenchymateuse, toujours d’après cette informateur. Deux acolytes du coupable présumé sont arrivés au terme de l’échauffourée et devant le pauvre malheureux inerte, la personne soupçonné des frappes ayant entraînée la mort a choisi de lui faire les poches et de lui dérober pas loin de 1000€. Il a par la suite partagé le montant avec ses deux acolytes qui sont, eux, repartis en direction de la salle de jeux privée. Le suspect a alors alerté les pompiers. Trop tard sans doute, la personne est décédée peu de temps après dans un établissement de soin de la capitale. Le présumé coupable et ses deux acolytes ont été arrêtés et mis en détention provisoire. Ils sont susceptibles d’être présenté face au juge la semaine prochaine.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire