3150 vues 0 commentaires

SFR dans la tourmente prépare une restructuration

par le31 mars 2012
 

Les employés de l’opérateur SFR s’attendent à plusieurs modifications d’ici quelques semaines. Suite au licenciement de leur président, Franck Hesser, renouvelé pendant un moment par Jean-Bernard Lévy, le directeur du siège du groupe Vivendi, le fournisseur d’accès travaille sur des dispositions de première nécessité. Vivement attaqué par la venue d’Iliad sur le secteur de la téléphonie mobile, SFR est effectivement contraint de diminuer ses dépenses préalablement à un étendu programme de réaménagement espéré pour la période estivale.

Le projet a été exposé aux syndicats mercredi lors d’une assemblée générale : « SFR désire prendre le temps de la réflexion afin d’examiner calmement les effets de ce chambardement sur le secteur », a t-on la possibilité de découvrir dans le dossier qu’a acquis Reuters. « Cette introspection sera susceptible de mener à la modification de la politique de l’opérateur SFR qui sera donc exposée en CCE lorsqu’elle sera terminée ». En attendant la conception du nouveau schéma tactique, le fournisseur d’accès aurait engagé une batterie de mesures afin de diminuer ses dépenses. Selon les informateurs de l’agence reuters, SFR envisage ensuite particulièrement la mise en pause ou la fin de quelques programmes, la fin des embauches en cdi, des fins de contrats à période déterminée et des non-renouvellements de postes en intérim ou de société externes. Les aperçus des sources syndicales se fixent sur un maximum de 200 postes. « Cela ne fait que commencer », a expliqué l’une des sources, d’après laquelle l’état-major du fournisseur télécom envisagerait 1500 postes en moins dans ses effectifs, via l’utilisation des fins de contrats à durée déterminée et des non-renouvellements de postes en intérim ou de fournisseurs pour les deux prochaines années.

Au début du mois de mars, Jean-Bernard Lévy avait dévoilé sa volonté d’apporter des changements dans l’entreprise, les abonnements et les tarifs, avec la mission essentielle de « resserrer les rangs« . Avec la venue de la branche mobile de free, SFR a annoncé de 200000 pertes de fidèles clients sur janvier-février, soit 1% de la totalité de sa clientèle, et prévoit de fait un retrait d’au plus 15% de son résultat d’exploitation au cours de l’année 2012.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire