975 vues 0 commentaires

Ségolène ou la femme du père noël

par le3 mai 2007
 

Le débat diffusé ce soir a réellement montré les limites de Ségolène Royal dans cette confrontation qui l’opposait à Nicolas Sarkozy qui s’est fait un malin plaisir de la bacher tout au long du débat de 2h30 qui les a opposé.

On retiendra principalement de la part de la première candidate à accéder au second tour que la plupart de ses idées doivent être débattu avec les partenaires sociaux ou d’autres personnes. Finalement, c’est une grande technique qui consiste à ne pas prendre de risque et à laisser faire le boulot par les autres mais devant un candidat comme Nicolas Sarkozy qui propose des idées concrètes et précises, il semble difficile que soit suffisant pour remporter le siège suprême.

En tout cas, on peut remercier Nicolas qui lui a expliqué comment fonctionnait l’économie en général. On a particulièrement aimé les phrases de Ségolène :

– Raccompagner les femmes fonctionnaires et même les policières à leurs domiciles afin d’éviter les agressions. Des fonctionnaires au service des fonctionnaires, enfin j’espère que les femmes bossant dans le privé pourront en faire la demande 🙂

– Elle parlait de la réduction des effectifs au ministère des finances en citant par exemple les douanes dont Nicolas Sarkozy avait évoqué les suppressions de poste. Mais les douanes ne sont pas au finance !
– Les centrales nucléaires qui fournissent à peine 17 % d’électricité à notre pays. Merci d’avoir évoquer la Finlande, en ce qui concerne Areva et la première vente d’un EPR à ce pays et pas en France !

Enfin, le fait qu’elle se soit mise en colère me semblait tout à fait approprié mais elle a mal exploité l’erreur de Sarkozy qui a évoqué le handicap. Ses talents d’orateur l’ont quelque peu sauvé. Madame Royal, vous parlez d’agir mais vos idées sont tellement imprécises et tout semble flou et mélangé dans vos propos que j’ai l’impression de retrouver mon bureau lorsque je n’ai pas entassé les dizaines de documents qui trainent sur celui-ci. Les francais votent pour des gens qui se doivent d’afficher des idées claires et votre flou sur les collectivités notamment les budget et leurs transferts au profit du secteur Hospitalier était un grand moment. Le secteur hospitalier manque de personnel et ce n’est pas en sortant un chèque de 100 Milliards qu’il n’en manquera pas, c’est un problème lié à la formation avant tout même si la suisse et l’espagne sont très attirant au niveau salaire. Chez vous, l’utopie semble une réalité contrairement à Monsieur Sarkozy qui sait ce qu’il peut faire et ne pas faire.

Je n’apprécie pas plus Sarkozy que cela, mais je crois que faire le bon choix c’est déjà éviter le Pire. L’endettement est de 20 000 euros par francais, il faudrait éviter qu’il passe à 40 000 €, donc ce sera à vote par défaut vers Nicolaï (Merci aussi pour le coup de la chine, trop marrant). Et la politique après ce genre de débat n’a finalement vraiment rien de sérieux !

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire