733 vues 0 commentaires

Samsung se défendra le 25 août pour vendre sa Galaxy tab 10.1

par le12 août 2011
 

Après le choix des juges de Düsseldorf de refuser la vente de sa tablette tactile au sein de plusieurs nations de l’union européenne, Samsung a tout récemment reçu l’autorisation de protéger ses intérêts face aux juges le 25 août prochain. un moment extrêmement important pour le futur de la tablette en Europe. Tel que cela était attendu, Samsung a dès lors contester le choix des juges de Düsseldorf à propos du rejet de la commercialisation de la Galaxy Tab dans sa seconde génération : un véritable blocus qui succède à la plainte déposé par la première capitalisation boursière au monde auprès de la juridiction allemande du fait de la bataille des certificats que se livrent les deux entreprises depuis mai dernier.

Avec précision, il est question dans cette affaire du design, qui est clairement la cible désignée : celui-ci aurait de trop nombreux points communs avec la tablette Apple. L’esthétique de l’ipad ayant été protégé sur le territoire européen, le choix particulier des allemands s’exécute de plein droit à la majorité des pays constituant la zone euro. Résigné depuis à se concentrer sur sa défense tandis qu’Apple se jette à corps perdu dans la bataille et notamment en Australie où la sortie de l’ardoise numérique n’a en fin de compte pas eu lieu.

Samsung fera tout pour protéger ses intérêts à Düsseldorf à la fin du mois d’août. L’entreprise asiatique devra dès lors démontrer aux juges que la plainte déposé par la première capitalisation boursière au monde à propos de l’apparence de sa tablette tactile ne trouve aucun fondement valable : une opération majeure pour le futur de l’équipement sur le territoire européen. Le jugement final sera rendu quelques mois plus tard, et corroborera ou non le rejet de la commercialisation en europe. Reuters remémore que la firme de Cupertino a aussi porté plainte auprès des juges de La Haye, au Pays-Bas. A l’instant présent, le choix des juges de Düsseldorf ne s’applique pas dans ce pays, néanmoins le tribunal qui s’occupe du différend a ajouté qu’il rendra son jugement définitif à la rentrée. Si la sentence bénéficiait à Apple, la tablette Samsung serait invendable dans le pays dès la mi octobre.

Quand on sait que Samsung fournit plus d’un million de dalles pour les écrans de l’Ipad 2 chaque mois, on a du mal à comprendre comment Apple peut-il réagir de la sorte. Couler son partenaire n’est pas la meilleure façon d’obtenir un composant de qualité.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire