773 vues 0 commentaires

Nouvelle idée : Nouvelle taxe sur les véhicules de fonction

par le21 octobre 2011
 

Nouvelle idée pour résoudre la crise ?

Les membres du parlement ne sont véritablement pas en carence de projets lorsqu’il est question de voiture :Après le projet de loi dont l’objectif est de brider les performances des voitures des automobilistes débutants à moins de 100 chevaux, voilà celui désirant mettre en place un impôt d’entraide sur les 4 roues haut de gamme. Dans une période de crise aussi dramatique, ceux qui touchent de gros salaire sont les premiers visés au moment de définir le futur budget 2012.

Cela passera de toute évidence par une hausse de leur fiscalité, avec de surcroît une nouvelle imposition des voitures de direction lorsque leur tarif est au dessus de 40 000 € HT, si le décret fournit par 17 membres du parlement UMP est retenu :« Il s’est commercialisé au cours de l’année 2010, d’après les chiffres du groupement des industriels en france de voitures, 105 313 véhicules haut de gamme dans l’hexagone. Quelques controverses ont pu, pendant ces derniers mois, promouvoir le fait qu’une part importante de ces 4 roues étaient la propriété des entreprises. Cependant nous pensons que la fourniture des présidents de véhicules haut de gamme se trouve dans l’esprit, si ce n’est en droit, aux frontières du détournement de biens.

Personne ne rejette l’idée que se déplacer au moyen de voitures haut de gamme, résulte d’une option qui doit être payé par celui qui en a la jouissance ».

En réalité, cet impôt, nommée « impôt d’entraide sur les voitures haut de gamme », se monterait, dès 2012, à 20% du tarif tva non comprise et, si on y ajoute la Taxe sur la valeur ajoutée et qu’on défalque les réductions des revendeurs, concernerait les véhicules de direction vendues plus de 55 000 €. L’objectif se tient en deux grands principes : brider les excès et générer pour le pays, le montant évalué de 10 000 € par auto, « sans pour autant freiner le pouvoir d’achat du petit peuple » et en participant « à la diminution de la pollution atmosphérique les voitures impliquées demeurant les moins écologiques ».

On notera également que cela aidera à sauver les centres de fabrication des industriels en france presque invisibles sur ce secteur néanmoins il est toujours difficile de dire si cela touchera les agents de la fonction publique de l’État les plus gradés, dont les membres du parlement eux-mêmes. Le vote de cette impôt supplémentaire va être débattu avec les autres ces derniers jours au parlement.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire