620 vues 0 commentaires

Nicolas sarkozy ne fera pas les visites des centrales de fukushima !

par le31 mars 2011
 

Le chef de l’état fait un court voyage au pays du soleil levant, aujourd’hui, pas loin de 20 jours suite au tremblement de terre et le raz de marée qui l’ont affreusement meurtri. Pourtant qu’est ce qui a bien pu le pousser à s’y rendre précisément ? Il est fragile et cela pourrait être dangereux, même une seule journée à l’exposition de la radioactivité. C’est en effet une courte visite qui a peu de chance d’augmenter la côte de popularité du chef de l’état au pays du soleil levant. En fait, il souhaiterait plutôt faire progresser sa représentation sur l’échiquier mondial.

Le chef de l’état n’est pas vraiment connu sa passion pour le japon, qui aurait sans doute aimé un léger soupçon de reconnaissance. Depuis son arrivée au pouvoir en 2007, il s’y est rendu à seulement deux reprises, au cours de l’année 2008 pour la conférence du g8 d’Hokkaido et ce dernier jour du mois de mars dans la capitale du japon pour envoyer au chef du gouvernement Naoto Kan un discours de réconfort et d’envouragement suite à la tragédie du 11 mars, un discours envoyé par l’hexagone, la communauté européenne et aussi le G20 qu’il dirige.

Il ne s’est jamais déroulé une seule conférence commune entre l’hexagone et l’archipel nippon depuis l’apparition du chef de l’état au palais présidentiel, pas uniquement par pénurie de temps libre chez le petit français, mais il est nécessaire d’admettre que le remous ministériel nippon n’est pas d’un grand soutien à la planification de rendez-vous.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire