895 vues 0 commentaires

L’entreprise finlandaise nokia va mettre à la porte 400 employés dans l’hexagone

par le6 avril 2016
 

Les baisses d’effectif continuent chez l’entreprise finlandaise Nokia. Après l’acquisition par Alcatel-Lucent, l’ancienne structure nordique sera une fois de plus forcé de procéder à des licenciements, surtout dans l’hexagone. Une restructuration supplémentaire dont l’objectif est de faire disparaître des postes, sera donc lancé prochainement. Il concerne essentiellement la division finlandaise de la société, et aussi la succursale tricolore.

A peu près 1 300 emplois pourraient ensuite être coupés dans cet état d’Europe du nord, 400 personnes seront impactés dans l’hexagone. Ces décisions suivent le schéma de restructuration de l’entreprise, engagé dès 2015 par Alcatel-Lucent, dorénavant détenteur du constructeur. Vers 2018, environ 900 millions d’euros d’économie sont ainsi susceptibles d’être réalisés. Avec précision, ce sont les secteurs de la 3G, 4G, qui seront impactés par ce plan.

Les Bell Labs d’Alcatel-Lucent, installés sur le site de Nozay dans le département de l’essonne.

Au sein d’une depêche, l’entreprise finlandaise Nokia indique notamment que « les services centraux et les services d’assistance sont aussi amenées à diminuer, l’hexagone n’accueillant plus la direction d’Alcatel-Lucent, et les équipes de l’entreprise finlandaise nokia Services and Networks et d’Alcatel-Lucent International devant être regroupées. »

Plus rationnel, la compagnie va réaliser une concentration des effectifs autour des deux sites primordiaux d’Alcatel-Lucent c’est à dire Nozay et Lannion. Les employés de l’entreprise finlandaise Nokia seront dès lors déplacés sur ces sites.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire