754 vues 0 commentaires

La commission Européenne met la pression sur Google avant l’amende

par le23 décembre 2013
 

L’Europe adopte une nouvelle fois une position ambiguë contre la firme de Mountain View. Ensuite avoir accusé réception des recommandations de l’entreprise de l’oncle sam s’agissant de modification de sa façon d’afficher les résultats suivant les requêtes effectuées sur son outil de recherche, la communauté européenne pense à présent que ces recommandations ne peuvent être tolérés.

Au mois de septembre, La firme de Mountain View dévoilait des changements concernant sa page d’affichage des résultats de recherche. La méthode avait pour objectif d’empêcher une investigation officielle de l’union européenne pour concurrence déloyale. Pourtant, l’administration estime que ces dernières suggestions ne peuvent être tolérés dans une telle situation. D’après des journalistes de Reuters, Joaquín Almunia, l’inspecteur chargés des fraudes concurrentielles prend en compte notamment que ces changements autorisent encore la promotion de beaucoup de services du géant américain, au dépens des concurrents.

Interviewé par un journaliste en Espagne, le directeur de la commission a aussi indiqué à nouveau que Google n’avait plus le temps de jouer la montre et qu’il lui faudra impérativement dans un avenir proche fournir des solutions précises.

Des changements dans les résultats de recherche mais insuffisants

Ensuite, La firme de mountain view peut encore exprimer des modifications supplémentaires, lesquelles devront être analysées par la Commission européenne et les rivaux de Google. Sans cela, la communauté européenne serait susceptible de s’orienter, après investigation, vers un remède radical symbolisé par une contravention, pouvant atteindre les 5 milliards de billets verts. Pourtant, cette possibilité demeure toujours peu probable, en ce moment même. Pour le moment, un chargé de communication du géant américain a souhaité remémorer que la société faisait de son mieux pour trouver un accord. A ce propos, le chargé de communication de l’entreprise à Bruxelles, Al Verney, a indiqué avoir déjà opéré:

des modifications profondes afin d’apporter une réponse aux désidératas du comité, améliorant incroyablement la visibilité des prestations pour ses adversaires, spécialement sur des termes de recherche bien particuliers

. En dépit de ces progrès, La firme de mountain view sera dans l’obligation de faire encore plus d’efforts et réformer plus en profondeur son outil de recherche pour couper court à tout jugement.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire