726 vues 0 commentaires

Google réalise un excellent troisième trimestre

par le18 octobre 2013
 

La firme de mountain view a fait mieux que simplement tenir ses engagements en milieu d’année en dévoilant un ca et une profitabilité en augmentation sur 12 mois. L’entreprise est parvenu à passer à côté de la diminution des prix chez les professionnels du marketing en améliorant de façon non négligeable la quantité de publicités diffusées. La firme de mountain view est encore une entreprise à faire du cash. L’établissement en a apporté la preuve une fois de plus pendant la déclaration de son bilan sur le q3, pendant lequel elle a fait mieux que simplement tenir ses engagements. Au cours de ce cycle, la société montre une augmentation de son ca de près de 12% sur une période de 12 mois, à 14,9 milliards de billets verts. En mettant à l’écart Motorola, l’augmentation approche carrément les 20%, à 13,8 milliards de billets verts. en terme de part des bénéfices, cela est encore plus évocateur, avec une forte croissance de son bénéfice de 36% sur toute la saison, à 2,97 milliards de billets verts, contre 2,2 milliards de billets verts au q3 2012. La firme de mountain view se moque littéralement de la chute des prix chez les advertisers.

La firme de mountain view tire la plupart de son ca de la vente d’espaces publicitaires, près de 92% de l’ensemble des ventes au q3. Malgré la chute régulière des prix, qui trouve sa raison du fait de l’utilisation en masse des smartphones, Google est parvenu à augmenter les recettes sur ce secteur de presque 25 pts. Afin d’y arriver, la société est finalement parvenu à booster le nombre de ses offres pour équilibrer les conséquences d’un contexte hostile. Malgré tout, google était confronté à une diminution du prix par clic de ses pubs de 8% sur 12 mois.

Par analogie, cette diminution avait été divisé par deux à l’occasion du second trimestre. La firme de mountain view, à l’opposé de Yahoo, est brillamment parvenu à s’acclimater au secteur et à mettre le grapin sur la solution miracle. La firme de mountain view serait en mesure de focaliser 33 % des recettes générées par la publicité du web à l’échelle planétaire, remémore pour sa part l’agence Bloomberg. Il est nécessaire d’ajouter que La firme de mountain view, et ses opposants, planchent aussi comme des fous pour fabriquer des nouveaux formats promotionnels normalement bien plus rémunérateurs. à la veille du dernier weekend, la compagnie a ensuite dévoilé l’élaboration de ses dernières réclames, établies sur la diffusion d’informations en fonction des cybernautes autour des bannières de pub (Ajout de votre photo de profil notamment). La compagnie s’est ensuite attaquée au format proche des « sponsored stories » du plus grand réseau social du monde, établies sur un plan similaire, et qui ne sont pas passés à côté de la controverse.

Motorola demeure le boulet

Cette progression n’a pas fait perdre de vue l’obligation de prolonger son tempo d’acquisitions et d’investissement. Au Q3, La firme de mountain view a toujours dédié 2,2 milliards de billets verts à ses centre d’hébergement, bâtiments et divers matériels, soit 1,26 milliard de billets verts supplémentaire en comparaison du trimestre précèdent. Au niveau des placements, on peut lui attribuer l’acquisition de Bump, présenté il y a un mois. L’établissement est un acteur reconnu dans le transport d’informations entre terminaux. La valeur d’achat avait été estimée entre 30 et 60 millions de billets verts. Unique point noir, sa succursale de téléphonie Motorola est toujours déficitaire. Au Q3, la section en charge du développement des smartphones du roi des moteurs de recherche affiche en effet un déficit d’utilisation de 246 millions de billets verts. Pour compliquer les choses, Motorola incrimine aussi une chute de son ca de 36% sur une année, à 1,14 milliard de billets verts. La firme de mountain view mise surement sur le lancement imminent du Moto x afin de se remettre à flot. Les marchés ont applaudi cet excellent bilan, la valeur boursière grimpant au delà de 8% dans les transactions. A presque 960 dollars, la valeur boursière se fait plus pressante en approchant le seuil emblématique des 1 000 $.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire