2768 vues 0 commentaires

Exploitation abusive de position dominante : l’union européenne achèverait l’action menée contre l’os mobile google

par le19 avril 2016
 

Google se trouve au cœur des attentions de l’Europe depuis bien longtemps. Au mois d’avril 2015, l’autorité de contrôle a publiquement épinglé la direction Shopping de l’entreprise. Elle expliquait en outre la mise en oeuvre d’une investigation à part ciblant ce coup-ci la plate-forme mobile Android.

Et cette investigation serait en mesure de conduire à une requête officielle devant les juges ces prochains jours, dans la journée de mercredi , estime le Financial Times. Encore d’après le journal, le comité de contrôle et de surveillance a envoyé aux juristes du géant américain les dernières question en suspens qui devront être visées par le mastodonte des recherches très rapidement, élément qui montre clairement que la phase initiale de l’enquête est presque terminée.

Pour quelle raison ? Parce que ces derniers sont susceptibles d’être révélés à Google à l’occasion d’une formalité nommée « Statement of objections ». Google est principalement accusé, de mettre en avant ses applications (offertes de base) dans son système d’exploitation, de pousser à l’usage ces dernières et de profiter ensuite d’une supériorité injuste sur ses rivaux.

La communauté européenne accumule également des éléments à charge sur les accords conclus entre Google et les constructeurs de téléphones intelligents. Il est à noter que l’investigation du comité avait été engagée à la suite de quelques requêtes en justice en provenance du géant du logiciel Microsoft et et sa nouvelle acquisition depuis : Nokia.

Sois le premier à commenter !
 
Ajouter un commentaire »

 

    Laisser un commentaire